Les dangers des pesticides sur les produits de consommation

Malgré leur côté pratique, les pesticides possèdent aussi plusieurs aspects négatifs. Lorsqu’ils sont utilisés sur les fruits et les légumes, l’Homme consommera aussi des pesticides. Ce qui peut provoquer un trouble sur le fonctionnement de l’organisme et la santé du consommateur en général.

Les pesticides : des dangers pour l’environnement et la santé

Les pesticides servent généralement à tuer les nuisibles qui risquent de détériorer la qualité d’un fruit ou d’un légume. Ces nuisibles peuvent être des insectes, des champignons ou d’autres plantes. Le problème avec ces produits réside dans le fait qu’en plus d’éliminer les éléments ciblés, ils peuvent également nuire aux êtres vivants environnants. Il a également été prouvé que l’utilisation de pesticides favorise la pollution de l’air. Mais il n’y a pas que sur l’environnement que les pesticides ont un impact négatif. Ils nuisent aussi à la santé de l’Homme. Le fait d’être exposé à ce produit, même en faible quantité, peut entraîner des dysfonctionnements de l’organisme. Les risques de stérilité et les problèmes respiratoires ou de cancer deviennent alors plus élevés.

Les pesticides : dangereux et pourtant très présents sur les produits de consommation

Les alternatives aux pesticides sont nombreuses. Parmi les méthodes les plus courantes, il y a l’utilisation de purin, à l’exemple du purin de sureau. Des méthodes plus insolites consistent à introduire une espèce d’insecte non nuisible aux plantes capable de se débarrasser des insectes indésirables. Cette solution est encore assez coûteuse et plus difficile à mettre en place. C’est pour cette raison que les pesticides sont encore utilisés, mais de manière plus modérée qu’autrefois. Malgré les efforts de nombreux organismes luttant pour une consommation d’aliments plus saine, les pesticides sont encore assez répandus. Une recherche faite par l’association Génération Future et la DGCCRF a d’ailleurs mis en évidence qu’un grand nombre de fruits et légumes seraient contaminés. Selon cette association, environ 84,6 % des céleris présents sur le marché contiendraient des résidus de pesticides. La quantité d’endives contaminées sur le marché serait de l’ordre de 72,7 %. Pour les salades, le taux s’élèverait à 65,8 %. Du côté des fruits, 83 % des fraises, 82,8 % des pêches et 79,7 % des pommes sont touchées.

Comment éviter les pesticides ?

Étant donné qu’un grand nombre de fruits et légumes exposés à des pesticides sont présents sur le marché, il est difficile d’éviter ces produits chimiques. Oui, vous pouvez acheter des aliments bio et bons pour la santé sur le marché. Mais si vous n’en trouvez pas, consommez les produits ayant moins de risque d’être contaminés par les pesticides. Par exemple, si vous avez envie de croquer un fruit, préférez les kiwis qui n’ont que 27 % de chance d’être contaminés ou des avocats dont le risque n’est que de 23 %. L’autre solution consiste à avoir votre propre potager et à ne pas y utiliser des pesticides. Si vous choisissez cette option, vous aurez aussi besoin de semences sauvages afin que vos fruits et légumes aient un meilleur apport nutritionnel. Si vous ne faites pas attention, vous risquez d’utiliser des semences hybrides dont les comportements ne sont pas toujours prévisibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *